surma-route.net
LES PRECEDENTS EDITORIAUX
Le lecteur trouvera ici un archivage des textes éditoriaux publiés depuis le lancement du site.

Avril 2024
R.N.2: LA BELGIQUE EN DROITE LIGNE
La route nationale 2 historique relie Paris à Maubeuge et conduit, plus au nord, chez nos voisins belges, à Mons puis à Bruxelles. Au passage, ai-je écrit en octobre 2006, la route traverse la forêt de Retz, à Villers-Cotterêts, s’attarde à Soissons, contourne la splendide cité de Laon et sillonne deux belles régions vertes: la Thiérache, autour de Vervins et l'Avesnois, vers Avesnes-sur-Helpe. Nous avons entièrement refait le trajet en février 2013 après une première virée en septembre 2006. En ce XXIe siècle déjà bien avancé, de nouvelles ressources en ligne viennent s’ajouter aux premiers ouvrages consultés. Du coup, voilà plein de raisons pour aller danser à nouveau sous le fameux clair de lune à Maubeuge chanté il y a quelques années par Bourvil... Mais toujours avec le trajet 1959 sous notre loupe de chercheur de vieux bitume!

Mars 2024
R.N.122: LA GAILLARDE DU CANTAL
La R.N.122 de 1959, c’est une longue chaussée de près de 300 km qui, d’abord, tournicote son macadam au chant des cigales pour achever son «épopée» sous les neiges hivernales du Cantal et les rondeurs du Puy-de-Dôme…En 1824, lors de sa création administrative, la route n°122 est la voie de Toulouse à Clermont par Aurillac. Mais elle a été étudiée beaucoup plus tôt, à partir de 1738, par les intendants d’Auvergne pour ce qui est de sa réalisation dans le Cantal. Elle débute à Gaillac, ville située sur la route n°88 de Lyon à Toulouse, et s'achève vers Laqueuille, peu avant Clermont-Ferrand; elle y rejoint la route n°89. Le tronçon entre Aurillac et Laqueuille se verra délaissé dans les années 70 au profit d’une renumérotation des R.N.126 et R.N.588 vers Massiac. Beaucoup plus récemment, au 1er janvier 2024, ce qui reste de la R.N.122 vers Figeac a été rétrocédé au département du Lot. L’auteur du site Sur ma route, passé par là en octobre 2023, a eu donc le loisir d’y immortaliser les derniers «signes» de cette belle nationale, formidablement ouvragée au fil des ans.

Février 2024
R.N.468: ENTRE SAONE ET DOUBS
En 1959, la route nationale 468 relie la région dijonnaise (Côte d’Or) au village de Toulouse-le-Château non loin de la petite cité de Sellières, dans le Jura. Un court trajet d’un peu plus de 70 km qui nous emmène au pied du Revermont, étape gourmande et géographique avant de grimper sur la montagne. Cette voie, désignée sous l’Ancien régime comme la n°27 des Etats de Bourgogne, est une alternative tranquille à la «route blanche» (l’ancienne R.N.5) de Paris à Genève. On y trouve cependant de biens jolies étapes: le passage de la Saône à Saint-Jean-de-Losne, celui du Doubs vers Chaussin, Sellières, petite cité «de caractère»… Route aux longues lignes droites, l’actuelle D968/D468 coupe le Finage, cette riche plaine agricole située au sud-ouest de Dole, qui marqua longtemps la limite entre terre d'Empire et royaume de France…

Décembre 2023 et janvier 2024
LA ROUTE DES VINS DU JURA: ON PASSE AU JAUNE!
Le vignoble jurassien s’allonge du nord au sud du département au bord du premier plateau, sur une frange de terre appelée le Revermont. Ce «bon pays», peu élevé, est constitué d’un sous-sol calcaire, principalement des marnes bleues, grises ou rouges, propices à la culture du raisin. Au cœur de cette magnifique région vallonnée, serpente un itinéraire touristique majeur, la «route des vins du Jura», qui dessert l’ensemble d’un vignoble dominé par les exceptionnelles petites cités d’Arbois, de Poligny et de Château-Chalon. L’auteur du site Sur ma route, grand amateur de gastronomie jurassienne, a parcouru cette voie du début à la fin, entre Champagne-sur-Loue et Saint-Amour, sans dédaigner d’y repérer aussi quelques anciennes traces du passé routier (vieux panneaux, bornes...). Mais attention, sur le site Sur ma route, on conduit d’abord et on déguste après!!

Novembre 2023
R.N.30: LA CONQUETE DE L’EST
Entre Rouen et La Capelle, dans l’Aisne, la route nationale 30 historique de 1959 traverse de grands espaces. C’est la France des champs, vaste et sans limites apparentes; les villes et villages voguent sur cet océan de terre parcouru par les chemins longilignes. Si les arbres se font rares à l’approche des régions les plus au nord, notre œil voyageur se balade autour des clochers et bâtisses qui balisent l’horizon. Et la chaussée, file, parfois couverte de camions, parfois vide… jusqu’au terme: le bourg de La Capelle, où nous rencontrons la route Paris-Bruxelles (R.N.2). Déclassée dès les années 70, la R.N.30 a même été partiellement affublée d’autres numéros avant l’oubli complet des années 2000. Bon voyage!

Octobre 2023
R.N.140: PLUS VERTE EST LA ROUTE... (II)
Nous voilà désormais bien avancés sur le trajet de la route nationale 140 historique de 1959. Guéret est maintenant dans notre rétroviseur. Devant nous, les kilomètres les plus escarpés du chemin: voici les sympathiques reliefs de la Creuse jusqu'à Bourganeuf, un passage boisé dans la Haute-Vienne, de beaux virages en Corrèze... au bout de la route, le Lot et Figeac. Finalement, la France aura été traversée dans une aimable transversale nord-sud... Au final, le soleil est au rendez-vous sur le sommet des causses car ce voyage a été réalisé en août 2011!! Nous profitons d’une relecture en septembre 2023 pour y adjoindre des modifications et des précisions au fil de nos découvertes dans le cyberespace…

Septembre 2023

R.N.140: PLUS VERTE EST LA ROUTE... (I)
La route nationale 140 historique de 1959 nous propose un trajet des plus singuliers qui soit... Entamés dans le Loiret, ses premiers kilomètres de bitume nous emmènent sur les bords de la Loire, traversée à Gien sur un pont centenaire. Puis nous voilà filant tout droit vers Bourges; le vert Berry s'ouvre devant nous jusqu'à la Châtre dans l'Indre. Voici ensuite la Creuse et Guéret... puis un court extrait de Haute-Vienne avant d'entamer le long cheminement autour des monts corréziens et de rejoindre -enfin- Figeac et le Lot, sous le soleil, exactement!! Tout d’abord créée administrativement en 1824 sous le nom de «route de Montargis à Uzerche», elle se voit rallongée jusqu’à Figeac le 16 juillet 1828, le passage par Uzerche étant dès lors oublié. Rouler sur la R.N.140, aujourd’hui souvent déclassée en D940 c’est emprunter plus de 400 kilomètres de magnifiques chaussées, souvent à l'ancienne... La première partie nous emmène jusqu'à Guéret. Ce texte de décembre 2011 a été entièrement revu et augmenté à la rentrée 2023...

Juillet-août 2023
LANZAROTE: ON A ROULE SUR LES VOLCANS
Notre série estivale nous emmène loin dans l'océan Atlantique... Dans l'Antiquité, les Canaries était vues comme «des îles au climat doux situées au delà des colonnes d'Hercule (le détroit de Gibraltar)», écrit le site islanzarote.com. Et selon la mythologie, ces îles «désignaient les Champs-Elysées encore appelés Jardin des Hespérides», lit-on encore. C’est dire si les lieux ont longtemps fait rêver les hommes! Lanzarote est donc l'une de ces sept îles principales qui forment l'archipel des Canaries. Jusqu'au XIXe siècle, des expéditions africaines, arabes et européennes se succèdent sur les rivages de l’île, qui est positionnée dans l'océan Atlantique à une centaine de kilomètres au large du Maroc. C'est la plus orientale de l'archipel. Cette histoire mouvementée fait intervenir des rois africains, des marins génois, des explorateurs français, des populations locales, les Guanches... Espagnole depuis 1479, Lanzarote fascine pour ses paysages volcaniques quasi lunaires, où les chaussées se faufilent entre les cratères et les coulées de lave...

Mai-juin 2023
R.N.151 BIS: MA BELLE DIAGONALE
En 1959, la route n°151bis relie Chasseneuil-sur-Bonnieure (Charente) à Saint-Pierre-le-Moûtier (Nièvre), soit une distance de 296 km environ, en comptabilisant les itinéraires de liaison, car notre chaussée, dite «d’Angoulême à Nevers», née en 1827 par ordonnance royale, relie plusieurs voies préexistantes. Rouler sur la R.N.151bis d’antan, c’est redécouvrir la France tranquille des anciennes régions du centre du pays, traverser des bourgs et villages restés encore un peu «dans leur jus»… L’idéal pour ce voyage, c’est le printemps, quand le vert primeur des feuilles éclabousse le regard et quand, toutes fenêtres baissées, la voiture virevolte au cœur de fraîches senteurs libérées par Dame nature…Clin d'oeil au temps passé, j'ai choisi de passer au noir et blanc pour l'ensemble de ce trajet souvent enthousiasmant.

Avril 2023
R.N.1: LE GRAND RETOUR SUR LA BELLE DU NORD!
Lambiner à petite vitesse sur les routes de France n'a pas que des inconvénients... On a le temps de regarder en avant, en arrière, bref de faire un peu ce que l'on veut! Et donc de jeter le bon oeil sur les écrits passés du site Sur ma route, cette véritable incongruité artisanale qui regarde de loin ce monde des réseaux sociaux et arrive encore à survivre au Web 3.0... Les pages codées en .html de la route nationale 1 historique ont déjà vécu deux époques: l'époque héroïque, à l'aube du second millénaire, au moment du grand déclassement des routes nationales, là où il fallait à tout prix garder les traces visuelles d'un passé routier hexagonal centenaire; puis, passée la première dizaine d'années du XXIe siècle, ce fut le voyage plus lent, plus méticuleux, où il me fallait trouver les histoires, les dates, les lieux... Aujourd'hui, la R.N.1, déclassée en D901 ou D1001 sur sa plus grande longueur, avec des aires piétonnes, des tramways, des zones réservées, des quatre-voies qui "cassent" le tracé d'origine ne "raconte" plus rien aux jeunes générations. Et c'est justement pour cela qu'il faut continuer, reprendre patiemment les recherches, ne pas s'arrêter. La vie, ce tourniquet sans fin, à besoin de s'appuyer sur les choses du passé. Alors voilà: toujours dans ce bon vieux système .html, voilà le tout nouveau texte de la R.N.1 historique, où l'on parcourt cette chaussée comme en 1959... et dans les bons vieux chaussons du Web 1.0. Bonne route!!

Mars 2023
R.N.77 BIS: LA GRANDE TRAVERSEE DU MORVAN!
En 1959, la route nationale 77bis (dite «de Nevers à Dijon») relie Prémery dans la Nièvre à Sombernon en Côte d’Or, localité où elle rencontre la R.N.5 de Paris à Genève (D905 aujourd’hui). La chaussée, ouverte au XIXe siècle pour désenclaver la région, tournicote, enrobe les monts du Morvan en traversant de petites localités blotties derrière un bosquet de sapins tourmentés par le vent. Voilà Saint-Révérien et son église romane du XIIe siècle, Corbigny, aux abords du canal du Nivernais, étape de la belle «route buissonnière», Montsauche et la lac des Settons, Saulieu, étape gastronomique sur la route du soleil… C’est l’étonnement tranquille à chaque tour de roue! La pluie (en automne) est souvent de la partie; c’est donc rude, un peu jurassien… mais c’est vraiment une belle route pour le tourisme de promenade! Bref, on adore… et on va faire mentir le proverbe «il ne vient du Morvan ni bonnes gens ni bon vent»… Ah, mais!! Ce texte, tout d’abord écrit en 2013, a été complètement refait en cet hiver 2023. Il y a aussi de nouvelles photos.

Février-mars 2023
R.N.85: L'EMPIRE D'ESSENCE (II)
La deuxième partie de ce voyage sur la «route Napoléon» de 1959 nous fait rouler de Gap à à Cagnes-sur-Mer. On traverse les Hautes-Alpes, les Alpes de Haute-Provence et les Alpes-Maritimes. La R.N.85 longe la Durance jusque vers Sisteron avant d’obliquer en direction de Digne. Ce crochet nous amène vers Barrême, où l’on laisse partir la route de Nice sur notre gauche, puis Castellane, aux portes du «grand canyon» du Verdon. On passe les fameuses «clues», comme celle de Taulanne, où la route se confond avec les plissements calcaires dans un vertige de roches… Hormis l’été, le trafic n’est pas très intense sur cette partie de la voie, totalement déclassée depuis Barrême. L’arrivée sur Grasse marque l’entrée dans la Côte d’Azur. On y aime les spectaculaires échappées visuelles en direction de la «grande bleue»… On y aime moins les entassements automobiles qui marquent la proximité niçoise. Quelle salade!

Janvier 2023
R.N.85: L'EMPIRE D'ESSENCE (I)
La route n°85 de 1959 traverse les Alpes du nord au sud, entre Bourgoin-Jallieu et Cagnes-sur-Mer. Itinéraire difficile et très fréquenté l’été venu, cette chaussée comporte, sur son trajet, l’une des côtes les plus pentues de France –la montée de Laffrey- à 12% où les accidents ont été hélas nombreux. Amis des virages, la route nationale 85 est faite pour vous… le bitume virevolte autour des monts, se love au fond des vallées; il n’y a pas de répit pour le conducteur insouciant! Constamment rénové, recalibré, réorienté, son tracé est sans doute l’un des plus compliqué à expliquer. De l’immense région lyonnaise, on se rend tout d’abord à Grenoble, dans le Dauphiné, où se dressent –devant notre destrier mécanisé- les hauts sommets alpins qu’il va falloir maîtriser jusqu’à Gap… Puis, après la longue vallée de la Durance, voilà Sisteron, verrou du Sud, roc planté sous le soleil dense, préfiguration du pays des cigales. Enfin, entre Digne et la Côte d’Azur, le macadam se confond avec la rocaille dans ce qui est la partie la plus photogénique du parcours. Dans l’autre sens, un certain Napoléon aura parcouru –en partie- ce chemin pour aller, temporairement, reconquérir le pouvoir dans la lointaine capitale… Mais c’est une autre histoire! Première partie: de Bourgoin-Jallieu à Gap. Bonne année 2023 à tous les amoureux du voyage tranquille!!

Novembre-décembre 2022
R.N.25: DE MANCHE EN FLANDRES (II)
La deuxième partie de notre virée sur la R.N.25 historique nous fait aborder les deux départements les plus septentrionaux de notre pays, le Pas-de-Calais et le Nord. On ne va pas se camoufler derrière notre petit doigt, nous voici sur la partie la plus fréquentée de cette chaussée du Havre à Lille. D’ailleurs, lors du déclassement massif de décembre 2005, la R.N.25 est restée dans le giron national entre Doullens et Arras, ainsi qu’une partie de la R.N.16 depuis Amiens, qui avait été renumérotée R.N.25 depuis 1973. Alors oui, sur ces arpents de bitume sur-utilisés, on va croiser du trafic, et du lourd… En revanche, on va visiter des cités à l’histoire dense, ancrées dans ce Nord industriel et industrieux: Arras, Lens, Carvin… Il nous reste 124 kilomètres à faire jusqu’à Lille, notre but. Cette production est la dernière de l'année 2022... On se retrouve pour un tour dans les Alpes en janvier 2023!

Octobre 2022

R.N.25: DE MANCHE EN FLANDRES (I)
La chaussée n°25 du Havre à Lille porte l’un des premiers numéros de route transversale en France… C’est-à-dire un itinéraire dont on considère qu’il n’est pas radial, soit «de Paris à…». Aujourd’hui largement déclassé et réorienté, cet axe national de près de 290 km né en 1824 vaut largement la balade: natif du Havre, son tracé de 1959 virevolte en Haute-Normandie jusqu’à Dieppe avant de traverser les grands espaces du nord de la France entre Abbeville, Doullens et Arras, puis pique sur Lille… Au XXIe siècle, on se perd hélas un peu entre les contournements et différentes bretelles d’une chaussée qui a parfois, d’ailleurs, perdu la référence de son numéro d’origine. Vous l’aurez compris, on est loin des bucoliques petites nationales qui inspirent tant le site Sur ma route! Et pourtant, on aime fureter en ces contrées, dans ce nord français qui apprécie –un peu plus qu’ailleurs peut-être- de conserver l’ancien petit patrimoine routier… Et là, on va être servi!! Bonne route! En octobre 2022, voilà la première partie entre Le Havre et Abbeville!

Septembre 2022
R.N.459: LA VOIE NATURELLE
Pour ce mois de septembre 2022, le site Sur ma route s’en retourne en direction des montagnes du Jura en empruntant l’ancienne R.N.459 qui relie Recey-sur-Ource (Côte-d’Or) à Recologne (Doubs), village situé à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Besançon. On circule là sur un axe essentiellement champêtre, aux origines antiques, qui ne relie pas de bien grandes agglomérations et qui a été créé en 1933 par l’addition de nombreux chemins de grande communication… Ce qui multiplie notre plaisir à aller et venir sur un bitume tranquille, en laissant de côté l’animation souvent vaine des grands centres urbains. Réalisé à l’aube de l’été 2021, ce voyage nous fait rejoindre de petits bourgs au charme discret, Is-sur-Tille, Mirebeau-sur-Bèze, Pontailler-sur-Saône… où l’on laisse de côté le stress des voies rapides, les surconsommations d'essence et l’ennui des multivoies à péage!

Juillet-août 2022
ITALIE: VIA APPIA, REGINA VIARUM!
En été, on a souvent envie de prendre le large... Et l'année 2022 ne nous a pas donné beaucoup de raisons d'espérer... Alors voilà, histoire d'oublier Ukraine, Covid-19 et crise, nous mettons le cap sur Rome et la mythique Via Appia! Car faire un tour sur la Via Appia à Rome, c’est le plus beau des voyages... Et quand on peut rouler dessus à bicyclette par un bel après-midi de printemps, on sent, à chaque tour de roue, l’histoire vous remonter à la figure... Pour un passionné de l’histoire des communications, c’est un peu comme réussir l’ascension du Mont-Blanc pour un alpiniste... Enfin bon, l’effort en moins! La Via Appia Antica a été tracée en 312 avant JC par le censeur Appius Claudius Caecus. Elle reliait, dans un premier temps, Rome à Capoue. Large de 4,10 mètres, elle était pavée de grandes dalles de basalte (il en reste!), bombées et bordée par des chemins de terre pour les piétons. C’est un plaisir véritable de sortir de Rome par ce chemin, ombragé par les pins et les cyprès puis de côtoyer de magnifiques monuments funéraires antiques, car il n'était -à l'époque- pas permis d'enterrer les morts dans la ville. C’est enfin une grande claque: savoir qu’il y a plus d’un millénaire, des ingénieurs étaient capables de tracer un axe aussi parfait, aussi solide...

Juin 2022
[DETOUR D'ETE] R.N.444: LA BELLE MORVANDELLE...
Créée administrativement dans les années trente, la R.N.444 historique relie Troyes à Château-Chinon en passant par Chaource, Tonnerre et Avallon. C’est une route bourguignonne par excellence, qui longe vignobles, combes et collines, avec, comme point d’orgue, la traversée d’une partie du Morvan. Et là, finies les sèches ondulations calcaires de l’Aube ou de l’Yonne… Et nous voici, peu après Avallon, à rouler au cœur de vallons humides et verts, jusqu’au lac de Pannecière, plus grande étendue d’eau de Bourgogne, posé au beau milieu du Parc naturel régional du Morvan. Formée par l’addition de plusieurs chemins départementaux, cette chaussée historique ne répond pas à un besoin impérieux de liaison interurbaine mais relie toute une kyrielle de petites cités au charme diffus qui plaisent tant au voyageur des chemins anciens. Nous voici tout à fait sur ce que j’appelle une «route de plaisir» et comme la tendance est aux grandes vacances en France…

Mai 2022
R.N.473: LE «SAPIN EXPRESS»
Cette chaussée, baptisée route nationale 473 en 1933, a relié Besançon à Champagnole en passant par Cléron, Levier et Boujailles. Ce n’est, ici, pas la distance qui compte… Cette courte chaussée, de moins de soixante kilomètres, traverse, tant dans le Jura que dans le Doubs, de bien beaux massifs forestiers où le randonneur que je suis aime à se perdre (un peu…). Il y a aussi de charmants villages, comme Cléron et une ribambelle d’histoires à raconter… comme à Déservillers et Levier, où nous croisons les plus anciennes fromageries (fruitières) de Franche-Comté! De nuit, sur cette voie un peu oubliée, il n’est pas rare de croiser chevreuils et chevrettes qui viennent pâturer les bas-côtés, donnant quelques sueurs froides à l’automobiliste… Avant les années trente, cette route n’existait pas et n’était qu’une suite disparate de chemins de grande communication dans le Doubs et dans le Jura. «Il est à noter, dit Wikisara, que sur les cartes Michelin des années 1930, la R.N.473 n'avait que le statut "d'autre route régulièrement empierrée", donc ni axe principal ni même secondaire»... Et cela est encore le cas sur la carte Michelin n°70 Beaune-Evian de 1946. Bonne lecture!!

Avril-mai 2022
R.N.460: VOSGES SUR SAONE
En 1959, la R.N.460 relie Dijon à Epinal en passant par Champlitte, Bourbonne-les-Bains et Darney, soit 170 kilomètres d’une chaussée qui sillonne les terres agricoles du nord de la Côte d’Or mais sait se mettre au vert dès les premiers virages venus, au contact de la belle forêt de Darney. Sur nos pas il y a aussi la Saône, franchie sur un antique pont de pierre au sein d’un paysage vallonné… De village en village, notre périple motorisé s’alanguit, bercé par le doux sifflement des pneus sur le bitume virevoltant. Pas besoin d’aller vite, d’exalter les chevaux… nous sommes ici dans la France des promeneurs, loin des sirènes citadines, dans l’essence du voyage, à prendre le temps qu’il faut pour avancer et à ouvrir les yeux.

Mars 2022
R.N.141: AU TOUR DES VOLCANS (II)
La R.N.141 historique de 1959 relie Saintes (Charente-Maritime) à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Après Limoges, notre chaussée prend la direction de Bourganeuf et Aubusson. Nous voilà d’abord dans la verdoyante Creuse avant d’aborder le pittoresque Puy-de-Dôme… Nous voilà sur des paysages de hautes terres accidentées et creusées par le ruissellement de rivières (Vienne, Creuse, Thaurion…). La route n°141 ondule toujours autour des anciens itinéraires romains (via Agrippa) et médiévaux toujours empruntés au XVIe siècle (comme Montaigne revenant d’Italie en 1581…). Au fil des kilomètres, l’influence de la montagne se fait de plus en plus sentir même si l’altitude da la chaussée reste modeste. Et au bout du goudron, voici Clermont-Ferrand qui s’annonce; la capitale historique de l'Auvergne s’impose au regard, s’étendant au bout de la plaine de la Limagne sous le regard placide du puy de Dôme (1465 m). Une promenade virtuelle assurément bienvenue en ces temps difficiles.

Février 2022
R.N.141: AU TOUR DES VOLCANS (I)
La R.N.141 historique de 1959 relie Saintes (Charente-Maritime) à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) en passant par Cognac, Angoulême et Limoges. Soit près de 390 kilomètres au travers de paysages particulièrement variés. Ainsi, au départ de Saintes, nous évoluons au cœur du vignoble du cognac, cette boisson VSOP chère aux empereurs et aux… rappeurs! Puis arrivent les collines autour d’Angoulême, les rives de la Vienne, les rondeurs limougeaudes… Jusqu’à Clermont-Ferrand, les paysages s’endurcissent; voici, au loin, que s’annoncent les chandelles usées des volcans de la chaîne des puys, l’objectif final de notre balade routière. Depuis la via Agrippa, qui allait de Mediolanum Santonum à Lugdunum, la route n°141 a été remaniée de nombreuses fois… on lui attribue même aujourd’hui sur l’un de ses tronçons, l’appellation ronflante de «Route Centre-Europe Atlantique» ou RCEA… Après Limoges, c’est bien plus tranquille, l’automobiliste musarde dans une belle campagne parsemée de bovins caramel. On se surprend même à dénicher quelques anciennes signalisations Michelin ici et là… Première partie: de Saintes à Limoges.

Janvier 2022
R.N.22: LA PALLICE NOUS VOILA!
En 1959, la route nationale 22 relie Mauzé-sur-le-Mignon à La Rochelle et au port de La Pallice soit une quarantaine de kilomètres de chaussée au travers de l’Aunis, une petite région toute plate dont les terres fertiles sont drainées par de multiples canaux aménagés au fil des siècles. Dans ces paysages tout simples, les villages s’allongent au gré de rues droites… ondulant à peine au passage d’un repli de terrain créé –le plus souvent- de main d’homme. Aujourd’hui débordée de partout par une multivoies moderne, la R.N.22 historique (qui porte d’ailleurs maintenant le n°11) se replie dans les bourgs et hameaux contournés par le noir macadam du progrès…Alors, le voyageur des routes anciennes ne doit surtout pas s’attendre à une débauche de trouvailles, mais s’amusera au slalom entre la quatre-voies des gens pressés et la chaussée déclassée, coupant des villages juste –un peu- endormis… Notre chaussée, dite en 1824, «de Paris à La Rochelle», est visible dans sa totalité sur la carte de Cassini (XVIIIe) publiée par le Géoportail de l’IGN...

Décembre 2021
R.N.66: LA SUISSE PAR LA LORRAINE ET LES VOSGES
Autour de cette tortueuse R.N.66, on ne va quand même pas vous faire le coup de la «Highway 66» à la française!! La route nationale 66 historique de 1959 relie simplement Bar-le-Duc en Lorraine à Bâle, aux portes du Jura suisse. Soit un parcours de 287 kilomètres (d'après l'Atlas des Grandes routes de France 1959) qui nous fait sillonner la Lorraine, contourner les ballons des Vosges, puis traverser les vignobles d'Alsace... et finir au pied du Rhin, dans cette croquignolette région du Sundgau. Nous voilà encore une fois sur un antique axe commercial majeur, qui a jadis relié le nord -riche- de l'Italie à la Lotharingie... Le trajet a été effectué (d'une traite) en octobre 2011 et le premier article écrit un an après. Du coup, dix ans plus tard, il me semblait juste de repartir sur les sentiers virtuels de cette route n°66 et d’en ramener une belle quintessence...

Novembre 2021
R.N.704: GOURMANDISES EN PERIGORD
Notre chaussée, issue d’un cheminement médiéval, porte en 1959 le numéro 704; elle mérite bien l’appellation de «route gourmande» en passant par Sarlat, cité reine du Périgord… Cette alternative à la R.N.20 historique –qui s’écarte de la route Paris-Toulouse au sud de Limoges et la retrouve après Gourdon- visite nombre de haut-lieux du goût sur un tempo succulent, celui de la découverte d’un terroir du Sud-Ouest qui fait bien souvent les délices du magazine télévisé Des racines et des ailes… En plus, au fil des années, le département du Périgord est devenu l’un des «temples» français de la vieille borne kilométrique… alors notre voyage prend toute sa saveur, de Saint-Yriex à Montignac, de Sarlat à Gourdon… Soit un peu plus de 150 kilomètres au travers de l’une des régions parmi les plus attractives de France!

Octobre 2021
R.N.151: EN CŒUR DE FRANCE (II)
La deuxième partie du trajet de la R.N.151 historique nous emmène de Châteauroux aux environs d’Avallon. Jadis, la route arrivait directement dans la petite cité bourguignonne, mais en a été détournée en juin 1846 pour finalement aboutir sur la nationale 6 (D606 aujourd’hui) entre les villages de Sermizelles et Givry. La chaussée Poitiers-Avallon fait partie d’itinéraires très anciens comme la voie antique Poitiers-Bourges ou bien encore les chemins de Compostelle depuis Vézelay. Nous croiserons de bien belles cités, comme Bourges et toute une ribambelle de petits bourgs croquignolets comme la Charité-sur-Loire, Clamecy, Vézelay sur ce trajet de 222 kilomètres… Un dernier mot: depuis 1973, la R.N.151 «pousse» jusqu’à Auxerre en empruntant le tracé de l’ancienne R.N.77… Une histoire qui a déjà été racontée ici sur le site Sur ma route. Bon voyage!

Septembre 2021
R.N.151: EN CŒUR DE FRANCE (I)
Notre chemin nous amène sur l’une des grandes transversales françaises, l’ancienne R.N.151, qui relie, en 1959, Poitiers à Avallon, sur une longueur de près de 300 kilomètres. La première partie va de Poitiers aux environs d’Argenton-sur-Creuse, puis, avoir remonté quelques kilomètres sur la R.N.20 en direction de Châteauroux, on redémarre de là vers Bourges, Clamecy –après un court interlude sur la R.N.77- Vézelay et Avallon. De là, les projets du XIXe siècle auraient bien voulu la voir filer sur Montbard et rejoindre les grands axes de l’Est de la France pointant sur Sarreguemines… Mais il n’en a rien été, et la R.N.151 d’aujourd’hui, largement départementalisée, offre au conducteur attentif un remarquable panorama de cette France centrale, ici traversée d’ouest en est, et encore largement délaissée par les bruyantes multivoies autoroutières… Qu’y a-t-il de mieux que de repartir en vadrouille sur les chemins à la «rentrée»…? Première partie, de Poitiers à Lothiers, non loin d’Argenton-sur-Creuse.

Juillet-août 2021
SUEDE: DE L’ELAN ENTRE LES SAPINS
En mai 2019, me voici en Suède, entre Stockholm et Uppsala, pour y rencontrer plusieurs acteurs de l’économie du pays… L’occasion d'y parcourir certaines chaussées et d’admirer des paysages uniques… L’infini des forêts n’est pas une blague dans ce pays recouvert à plus de 70% par les arbres. Mais que l’on ne s’y trompe pas. La «mer» de résineux qui borde les bas-côtés de notre voyage est, en grande partie due à la main de l’homme, qui exploite avec avidité cette ressource naturelle très utile (des chiffres récents montrent qu'avec un peu moins de 1% des forêts de la planète, le pays produit 4% du papier et 6% du bois scié dans le monde...). Au pays des Vikings, les routes sont parmi les plus sûres d’Europe. Notre périple au pays du soleil de minuit nous a emmené de Stockholm à Uppsala (multivoies E4), puis Heby par la route n°72, montée au nord-ouest jusqu’à Borlänge par la route n°70 et tour du lac de Siljan. Le retour s’effectuant par Falun, Sandviken et Gävle ou nous retrouvons l’autoroute E4 qui nous ramène à Stockholm. On se retrouve courant septembre pour la suite de nos tribulations.

Bonne lecture!

Marc Verney
Auteur du site

(Editoriaux précédents)