Plaque de rue de la RN13bis vers Yvetot (photo: MV, janvier 2007).

Localités et lieux traversés par la N13bis (1959):
Bonnières-sur-Seine
Port-Villez
Vernon
Saint-Pierre-d'Autils
Gaillon
Heudebouville
Vironvay
Saint-Pierre-du-Vauvray
Pont-de-l'Arche
Igoville
Le Port-Saint-Ouen
Amfreville-la-Mi-Voie
Rouen
Déville-les-Rouen
Barentin
Yvetot
Valliquerville
Bolbec
Saint-Roamin-de-Colbosc
Harfleur-Gonfreville
Le Havre




Belles routes de France...
RN13bis : MISE EN SEINE DE L'ALTERNATIVE...
Si la route directe pour Rouen était la nationale 14, décrite ici dans ce site, il y avait moyen en 1959 de rejoindre l'agglomération rouennaise depuis la N13: de Bonnières-sur-Seine démarrait la N13bis, une route qui desservait Vernon, Rouen, Yvetot et finalement Le Havre. Cet axe a porté plusieurs numéros: N182 (jusqu'à Rouen), N14 avant guerre (entre Rouen et Le Havre), N13bis et N15 jusqu'à son déclassement en 2005-2006.

La RN13bis à Saint-Pierre-la-Garenne (Photo: Marc Verney, mars 2007). Pour retourner sur la page index, cliquez ici.


Cette borne de la RN13bis subsiste dans un faubourg de Rouen (Photo: MV, janv. 2007).
A la bifurcation de Bonnières, l'automobiliste a parcouru 68 km par la RN13 s'il est en provenance de Paris. Le premier bourg rencontré est Port-Villez sur la Seine, qui est situé en face du confluent de l'Epte. Plus loin, Vernon, nous dit le Guide Bleu de la France automobile 1954 est "une charmante petite ville ancienne et villégiature fréquentée" qui "occupe un site ravissant entre la rive gauche de la Seine et la forêt de Bizy". Là aussi, comme beaucoup de cités de l'ouest, Vernon a été gravement endommagée pendant le conflit 39-45.

Peu avant Gaillon, la route suit de près la Seine, puis s'en écarte par la gauche. La RN13bis franchit la Seine à Pont-de-l'Arche. La ville garde la trace de son passé: maisons anciennes au centre et église du XVIe siècle. Coupant à travers les terres l'axe rejoint la rive droite de la Seine à Port-Saint-Ouen. On passe ensuite aux pieds des roches de Saint-Adrien et de la colline de Bonsecours par où arrive la N14 de Pontoise. L'agglomération rouennaise est traversée par les quais et l'on prend la direction du Havre en passant par Barentin, Yvetot, Bolbec.

La cité du Havre, située à l'embouchure de la Seine est aujourd'hui une cité entièrement transformée. Pendant la guerre 39-45, Le Havre a subi pas moins de 172 bombardements majeurs qui n'ont laissé que 4000 immeubles debout sur 40 000. La restructuration de la ville a été confiée à Auguste Perret (le même qu'à Amiens!). Puis, par la suite, la construction des gigantesques ponts de Brotonne, Tancarville et de Normandie a singulièrement redessiné la carte des liaisons dans cette région... mais c'est une autre histoire!

Marc Verney (juin 2007) RETOUR page RN13 ici